vers le haut de page

 

Le TRAIN d'atterrissage.
 
La difficile question de l'atterissage vent de travers ..

Train tricycle avec une roue à l'avant 

Versions Hydravion

train classique Roue arrière
 

Henri Mignet a conçu un train d'atterrissage composé de 2 roues avant et une roulette de queue. 

Le train avant est composé d'un trièdre et le chassis moteur repose en partie sur une des composantes de ce trièdre:

l'avantage est de soulager la structure du fuselage lors du roulage au sol ou les acoups le mettent à l'épreuve.

le guidage de l'appareil se fait au sol, par une roulette de queue "directrice" actionnée en même temps que le gouvernail, éventuellement avec un "rappel élastique" de manière à rendre la manoeuvre plus souple et sans doute économiser la structure de chocs éventuels.
 
 

Certains constructeurs amateurs ont préféré un train tricycle avec une roue à l'avant juste sous le moteur.

La formule à des avantages en particulier lors d'attérissages par vent de travers,mais a l'inconvénient d'alourdir le tout et de compliquer un peu la construction du fuselage.

Pour ma part, fort des discussions dans lesquelles tous les partisans ont raison j'ai finalement opté pour le train tricycle avant mais en me réservant la possibilité d'évoluer pour un train "roue avant". Cette formule a aussi des adversaires qui argumentent sur la plus grande facilité qu'a l'appareil pour capoter cul par dessus tête .

En fait , lorsqu'on a fini d'écouter on se dit "tu as le choix entre le cheval de bois ou le capotage ..! Mais bon là on a aussi fait une erreur quelque part ..

Je suis en train sur mon fuselage de construire les renforts nécessaires pour cette formule proposée par M Balligand...

ici est représenté shématiquement le train avant La jambe de train couleur brune est un amortisseur

classique tel que l'avait pensé Mignet.sur l'avant  les jambes de train sont fixées sur une ferrure décrite dans les plans:
cette ferrure supporte une triangulation du chassis moteur (à droite) et le point de fixation du train (classique roulette de queue ) à gauche . Ce point là n'est pas en principe utilisé dans la version tricycle avant , mais elle est utile de toute manière pour le centrage (point de support de l'appareil , et en cas de travaux sur la roue avant il doit être possible d'y adapter une béquille .

 la pièce qui viendra s'insérer en haut de cette ferrure aura une allure du genre ci dessous
Par ailleurs le bas de la ferrure permettra d'installer un haubannage de la lame de train .(cas train balligand voir ci dessous )

 


Pour tracer les tubes d'une telle intersection il y a un petit programmes très pratique qui s'appelle winmiter et qui trace un patron en papier à appliquer sur le tube à préparer .


 

 

Bien qu'il s'agisse de maquettes voici un site qui donne des réponses à pas mal de questions

M Arnould à Tahiti a réalisé un HM293 Hydro voici le dossier qu'il a eu l'amabilité de transmettre
  http://perso.wanadoo.fr/j.s/hydravions/

 

Train Classique

Je n'ai pas construit ce modèle
  Mais Paul Pontois , pour une version Anglaise m'a demandé d'illustrer cette roulette .

et Alexandre guillerd m'a transmis le plan de son amortisseur de train avant à sandows .


 
  Carenage de roue

Je me suis lancé

Des couples en carton assemblés à "mi carton, " sur une nervure centrale pour la forme
Du papier journal collé à la colle de riz ,

enfin des bandes platrées de tissus coton ou gaze si on en trouve de 4 ou 5cm delarg epour épouser les formes
Les bandes de tissus sont plongées dans le plâtre puis étalées sur la forme déjà prête recouverte de papier collé en plusieurs épaisseur 4 ou 5 .

l'ensemble devient rigide et pueut être poncé , fini à l'enduit de lissage .

le freinage

voici une flasque de freins Alroc . Hélas pas le modèle qu'ils m'ont envoyé (roue achetée chez aquilair ).
Le point fixe du frein est fait en solidarisant la flasque avec l'axe de roue par une vis de 6mm qui traverse l'ensemble

Flasque aquilair

Je ne crois pas que les encoches de point fixe soient mauvaises , c'est le point fixe que j'avais créé qui avait un défaut .
(parallélisme imparfait avec l'encoche , Point fixe en tole pas assez robuste (gousset manquant . )

IL faut quand même être plus vigilant que je ne l'ai été car avec un peu de chance une telle rupture aura lieu lorsqu'on se sert des freins au taxiway , mais si elle avait lieu en course d'envol ... (peu probable quand même cependant vu qu'on les proscrit dans cette phase là )