retour vers Accueil Poterie

 

tournage

Réalisation d'un tour à poteries

techniques de tournage et de tournassage.

tournage et centrage de la terre au tournage libération du tour
tournassage centrage de la pièce à tournasser
tournassage du fond signature(he oui dans 2000 ans lorsqu'on retrouvera votre oeuvre sous la terre , il faut y penser!

 

Le tournage commence par la préparation de la terre: quelquesoit l'usage qu'on désire en faire, la terre doit être exempte de bulles d'air , homogène , et , en vue du tournage se presenter sous la forme de départ d'une demi sphère ,ou d'un cône . La quantité de terre doit être évaluée dès le départ , il est pratiquement impossible de rajouter de la terre.

Même en partant de terre prête à l'emploi il faut battre la masse de terre en la jettant des deux mains sur un établi, la reprendre en la faisant tourner etc .Puis couper la masse pour vérifier qu'aucune bulle n'est présente à l'intérieur.

lorque l'homogénéité est correcte et la masse a à peu près la forme cônique, centrer la terre sur le tour.

Cette opération de départ va être complétée par une manipulation particulière de la masse en tournage:ils faut en la pressant faire monter la terre en cône , puis la raplatir en une masse plus compacte et recommencer jusqu'à rotation parfaite.

Il faut se souvenir ensuite pour le tournage qu'il est toujours beaucoup plus facile d'élargir que de rétrécir le diamètre de ce qu'on a commencé à tourner .

Très important: lorsque vous tournez , ne perdez pas de vue qu'au moment où vous allez détacher le pot de son support le fond doit être assez épais pour ne pas se percer, assez épais pour être encore travaillé. prévoyez large vous pourrez toujours en enlever plus tard disons 3cm .. de toute manière lorsque vous allez détacher le pot (on verra ça plus loin , vous allez déjà perdre un peu de cette épaisseur.)

Une fois détaché le pot aura un fond d'une épaisseur qui ne sera que de "a".

 

Autre problème à ne pas oublier: lorsque vous tournez le pot est soumis à son propre poids ,or la pâte est encore très molle et déformable. Si par exemple vous tournez un saladier avec une forme dévinitive que vous voudrez bien sûr fine et aérienne (personne ne peut vous en vouloir, mais la gravité est têtue!), si l'épaisseur à la base de votre chef d'oeuvre est trop faible, voici ce qui risque d'arriver:

don prenez les devants et tounez plutôt au départ ça:( image du bas)

ensuite, au "tournassage vous affinerez la forme

Pour la suite il vous faut liberer le tour.


Libérer le plateau

La question se pose cependant à ce moment de liberer le plateau du tour: 2 solutions

La bonne (à mon avis) et la mauvaise.

La bonne consiste à avoir disposé sur le tour avant d'y placer la terre pour la tourner un rondeau amovible.Que es aquo?

Il s'agit d'un disque (en agglo par exemple) muni de 3 pointeaux de fixation qui viennent s'encastrer sur le plateau du tour . (Voir le chapitre construction d'un tour).

Si on procède de cette manière , lorsque la pièce est finie on retire le rondeau avec la pièce encore collée dessus et on laisse sécher la pièce tranquillement à l'abri de la poussière de manière à ce qu'elle atteigne tranquillement la consistance voulue pour le tournassage.

2eme avantage du rondeau : pour le tournassage Il est nécessaire de centrer de nouveau la pièce.Si celle ci est encore collée sur le rondeau , il suffit de replacer le rondeau sur le tour et le tour (c'est le cas de le dire ) est joué.

La mauvaise solution (toujours à mon avis):passer sous le pot fraichement tourné un fil en acier fin afin de détacher le pot du plateau, puis ayant mouillé le plateau tenter de faire glisser le pot sur une plaque qui devra se trouver de niveau avec le plateau du tour: cette opération délicate peut aboutir raisonnablement si la pièce n'est pas treop large ni trop haute, sinon c'est la cata garantie et le chef d'oeuvre amoureusement façonné se déformera ou mieux s'effondrera lamentablement.

 

 

Le tournassage

Le tournassage consiste à finir la pièce tournée à l'aide d'outils adaptés :tournassins ,mirettes etc..losquelle a un peu séché.

Lorsque la pièce est tournée , elle est gragile , déformable , la terre est encore ruisselante d'humidité.( A ce propos on a tou interet à ce stade à éponger délicatement l'excédent qui pourrait rester au fond du pot ou du plat fraichement tourné).puis laisser la pièce sécher 1jour ou 2 en surveillant sa consistance (il va de soi que lhumidité de l'air ambiant joue un rôle prépondérant dans cette histoire:si vous êtes dans la vallée du rhone en été par temps de mistral ça ne doit pas traîner !

Si vous pensez ne pas avoir le temps ou la disponibilité pour vous occuper de nouveau de votre pièce , attendez une heure ou 2 puis posez délicatement une feuille de plastique alimentaire style cello_frais qui conservera la pièce en l'état jusqu'à ce que vous puissiez vous en occuper (pas dans 2 mois !)

on suppose que la pièce est centrée sur le tour et que elle a séché convenablement (je sais c'est assez subjectif "convenablement " disons consistance" gomme dure" à "cuir mouillé" éventuellement "pâte à modeler" ,pas chocolat en barre !)

Le tour tourne gentiment (1/2 à 1 tour seconde à peu près j'ai pas compté): avec une mirette on amincit ce qui doit l'être on corrige la courbe là ou elle doit l'être. la mirette doit avoir un angle d'attaque sous lequelle elle ne risque pas d'engager dans la terre( presque 90° par rapport à la ligne tangeante au pot )sinon c'est la cata.Les copeaux de terre se détachent en spirale c'est le super pied! arretez vous de temps en temps pour réfléchir et évaluer l'épaisseur restante: à ce stade aussi le trou est quasiment irréparable.


Le fond de la pièce tournée..

On est heureux : tout s'est merveilleusement bien passé jusque là !

Mais pour donner la touche finale au pot il faut le retouner la tête en bas et le replacer sur le tour.

Là c'est un peu plus délicat:d'abord le centrage peut s'avérer difficile.plusieurs solutions sont envisageables.

- caler la pièce avec de petits blocs de terre molle pressés contre la pièce à sa base.Si la pièce à tournasser nest relativement large et plate ça va.

Si la pièce est plus haute, le risque est de la voir basculer dès que le tournassin ou la mirette exercera un effort sur la pièce. Une solution pour améliorer l'adherence peut consister à plaquer une petite plaque de terre sur le tour et y coller la pièce à tournasser avec de la barbotine, le risque étant de l'avoir mal centrer et aussi d'abimer le bord déjà tourné lorsqu'on détachera.

Une autre solution adoptée par certains potiers mais qi ne peut pas marcher avec n'importe quelle pièce:poser un cone de terre, bien centrer sur le tour et y "enfiler la pièce à tournasser tête en bas.

 

Pourquoi tournasser le fond:vous allez émailler la pièce d'abord il est possible que vous adoptiez la solution de la "plonge" et il vous faudra une prise pour attraper la pièce (c'est l'histoire d'Achille et de son fameux talon !)

Ensuite lors de la cuisson ,l'émail ne doit rentrer en contact avec rien dans le four sinon c'est le collage assuré avec tous les embêtements livrés avec.voici en coupe ce qu'il faut faire

Enfin il existe des petites machines avec un dispositif de centrage,mais là aussi sortez le chéquier.

ou bien faut bricoler .. plus tard peut être.

 


La pièce est tournassée: il ne resre plus qu'à y déposer sa signature ou un sceau et la date.

on peut faire ça avec une mirette ou une pinte fine.on peut aussi préparer avec un sceau un joli logo qu'on pourra reproduire à chaque fois identique à lui même et impeccable.

On peut faire ça en 2 étapes avec de la terre ou une seule avec de la matière plastique thermofusible (qui se ramolli à l'eau bouillante dans une casserole (grandes surfaces de bricolage)

Avec de la terre :graver le motif (inversé! comme vu dans un miroir) à reproduire sur un petit bloc de terre faire cuire la terre ou la laisser bien sécher (si on est préssé mettre le petit morceau de terre au congélateur, il durcit et pendant qu'il est dur on prendra l'empreinte).prendre une empreinte du motif avec un bloc de terre modelable coller au bloc de terre une petite poignée , la faire cuire: le motif imprimé sera à l'endroit sur le pot.

Même principe avec du plastique: une fois le motif gravé dans la terre prendre une empreinte du motif avec un bloc de plastique encore mou, le laisser refroidir , y coller une poignée.

exemple de retournement du motif

 

Pour dessiner ce motif mettons que vous avez l'intention d'écrire votre nom (he! oui on est comme ça...)

Dessinez sur une feuille de calque le motif, retourner la feuille , repasser au crayon sur le motif pour qu'on le voie bien.Poser la feuille dans ce sens sur le morceau de terre qui va servir de matrice pour le sceau. A travers le calque avec un stylo à bille repasser sur le motif de manière à en laisser la trace sur la terre, Finir le motif sur la terre avec l'outil de votre choix